J’aurais voulu être une rock star

Bonjour à vous chers rêveurs et rêveuses,

Il y a 25 ans, quand j’étais encore adolescent, je passais pas mal de temps à écouter des albums entiers de groupes de rock comme Nirvana, Iron Maiden, Guns N’ Roses, …. Je passais aussi beaucoup de temps chez le disquaire (c’était l’époque avant Internet) et je connaissais beaucoup d’amis qui s’achetaient des instruments de musique : guitare électrique, ampli, batterie, … pour apprendre la musique. Comme eux, j’avais envie de jouer de la gratte pour épater les copains et me sentir fier de maîtriser cet art.

A certains moments, je m’imaginais faire des concerts avec un groupe que j’imaginais. J’étais guitariste bien sûr car j’adorais cet instrument et j’adorais aussi voir la partie solo des morceaux où le musicien se déhanchait de façon diabolique en faisant courir ses doigts rapidement le long du manche de la guitare pendant que les autres membres du groupe dansaient autour de lui. Le chanteur de mon groupe imaginaire était anglais car c’était plus facile pour reprendre des morceaux des grands groupes de Seattle. Le reste du groupe était composé de filles  pour la batterie, le synthé, la basse et les choeurs.

Dans la réalité, je me suis abîmé les doigts sur une guitare sèche et je n’ai appris que  trois accords, ce qui ne m’a pas permis d’écrire une seule chanson. Puis, j’ai fondé un groupe qui n’a duré que deux mois. Mis à part le guitariste, personne ne savait jouer et les répéts se sont vite transformées en après-midi jeux vidéos.

Aujourd’hui,  je ne regrette pas de ne pas être devenu musicien mais je repense parfois à cette période. Surtout que, comme à l’époque, je continue d’entretenir un véritable amour pour la musique rock, même si mes goûts s’orientent aujourd’hui vers des groupes moins « agités ».

Pourquoi je vous raconte ça et quel rapport avec Maria ? Et ben j’y viens ! Dans « Maria, fille de la vallée des rêves », la meilleure amie de notre héroïne se prénomme Julie et ce personnage, c’est un peu moi (en féminin, vous l’aurez compris ! 🙂 ) il y a quelques décennies ; sauf que Julie, elle, vit son rêve jusqu’au bout. Elle possède son propre groupe : Les Shadow of Bodies. Elle en est la bassiste et passe la plupart de son temps à répéter dans sa chambre ou dans la cave de ses parents avec les autres membres du groupe. Son rêve est de devenir une rock star et pour cela, elle n’hésite pas en tant que leader à pousser les autres membres du groupe à se perfectionner ou à organiser des concerts. Pour moi, créer l’histoire de ce groupe a été très plaisant car cela m’a replongé des années en arrière et de plus, pour certaines paroles de chansons, j’ai pu m’appuyer sur des anciens poèmes ou textes que j’avais écrit il y a quelques années (mais ils n’étaient pas destinés à la base pour se retrouver dans mon livre). Je ne veux bien sûr ne pas dévoiler l’histoire de Julie et de son groupe mais pour finir cet article, je voudrai juste vous livrer les paroles d’un des morceaux qu’ils interpréteront lors d’un concert. Ce titre, s’appelle : ‘Quand Juliette pleure » .

Bonne écoute .. euh lecture 😉

Qui a, autrefois, enfanté ce monde ?

Qui a ouvert cette crevasse immonde ?

Qui a déversé notre propre essence

Afin d’enfermer nos pulsions intenses ?

 

Sans doute, celui qui a tué notre bonheur

Et placardé des affiches de terreur

Sans doute, celui qui n’a jamais eu peur

Que Juliette pleure

 

Qui a minimisé nos désirs ?

Qui a affaibli tous nos sourires ?

Qui a égorgé nos sentiments

Ainsi que nos envies d’être grand ?

 

Sans doute, un tueur de sang froid

Un tueur ignorant les lois

Un tueur qui arrive à toute heure

Quand Juliette pleure

 

Qui fait qu’on évite le combat ?

Qui fait qu’on aime plus être là ?

Qui fait qu’on ne tende plus les bras ?

Et que partout, on parle tout bas ?

 

Peut-être un ravisseur d’âmes

Ou un passionné de drames

Un criminel sans erreurs

Et Juliette pleure

 

A la fenêtre, inlassablement, la pluie tombe

Et Juliette s’enferme dans ses catacombes

Elle frissonne et se soucie

Et se demande alors : qui ?

« Quand Juliette pleure » – Shadow of Bodies

Continuez à rêver … 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s