La fin d’un beau périple… Bienvenue à Maria

Bonjour chers rêveurs et chères rêveuses,

   Nous sommes arrivés au bout du voyage… Maria est là… Et c’est un beau bébé de 438 pages ! Elle est telle que je la voulais et même encore mieux. C’est avec une joie immense qu’aujourd’hui, je tiens entre mes mains ce projet qui m’a occupé l’esprit ces dernières années. Bien sûr, cet accomplissement est aussi le travail de personnes qui ont été à mes côtés pour me soutenir ou pour apporter leur pierre à l’édifice.

   Le premier sentiment, lorsqu’on va au bout d’un projet comme celui-ci, est bien sûr une joie immense car on matérialise quelque chose qu’on a vu évoluer sur un écran d’ordinateur, mais dont on ne connaît pas encore l’aspect qu’il aura, une fois fini.

Le second sentiment, qui arrive presque en même temps que le premier, est un énorme soulagement. On se dit qu’on est arrivé au bout et qu’à présent, on peut se libérer l’esprit. L’histoire est bouclée. Plus rien ne sera ajouté, ni modifié. On accepte le fait que notre récit est le meilleur qu’on puisse donner. Avant d’en arriver là, on passe par beaucoup de phases de doutes. Et si je supprimais ce passage ? Est ce que j’ai bien corrigé toutes les fautes ? Y a-t-il des incohérences dans le scénario ? Écrire est pour moi une remise en question permanente mais il faut dire « stop » à un certain moment donné car je pourrais encore modifier Maria durant des mois, ajouter des nouvelles idées mais l’histoire doit s’arrêter à un moment donné.

Il existe aussi un autre sentiment étrange qui vient se mélanger aux autres et là, forcément, vous êtes concernés directement car il s’agit de la peur de déplaire. J’avais déjà ressenti cela quand j’avais fait lire mes brouillons à ma famille et mes amis. A partir de là, l’histoire qui nous était réservée ne nous appartient plus car d’autres personnes viennent lire ce que vous seul avez tricoté dans votre coin. Et si vos amis et votre famille trouvaient ça pas terrible du tout ? Heureusement, tout le monde dans mon entourage a beaucoup aimé l’histoire mais ils ne sont pas totalement objectifs, me direz-vous. Je leur ai demandé, tout de même, à l’époque d’être le plus honnête possible, précisant que je préfèrais ne pas perdre de temps à publier un livre sans valeur. Aujourd’hui, c’est différent, bientôt « Maria » sera entre vos mains, je l’espère, et vous adorerez ou detesterez (je ne le souhaite pas 😉) mon roman et vous jugerez ma qualité d’auteur en fonction de votre ressenti.. Et ça, bah, ça fout un peu les petoches, si je peux m’exprimer ainsi. J’espère que mon histoire plaira au plus grand nombre d’entre vous. J’ai toujours essayé d’être le plus honnête possible autant dans mes articles que dans mon livre. Je voudrais que cela transpire le plus possible et qu’en lisant mon récit, vous puissiez vous amuser comme j’ai pu m’amuser en l’écrivant.

Voilà, ce que je voulais vous dire aujourd’hui. Il y a encore tant de choses que je voudrais vous confier ou que je voudrais faire partager mais je pense qu’il est temps de m’arrêter là pour aujourd’hui. Je dois quand même vous dire que les deux dernières années ont été un mélange de période de travail et de pauses car j’avais besoin de ces dernières pour pouvoir réfléchir et être sûr de ne pas me tromper dans mes choix. Certains ont pu penser que je ne travaillais plus sur le projet car le site Web et les réseaux sociaux n’étaient plus à jour mais j’étais toujours sur le projet, la preuve en est aujourd’hui. De plus, je ne voyais plus l’intérêt de créer des articles pour ne rien dire. Pour moi, la seule vraie nouvelle qui était nécessaire de vous communiquer c’était la sortie du livre, c’est chose faite désormais !

Encore merci d’être là et de venir visiter la vallée des rêves. J’ai vu que malgré le peu de mises à jour ces derniers mois, beaucoup de personnes étaient venus visiter la vallée des rêves et suivaient même la page. Merci encore à vous ! Cela compte beaucoup pour moi.

A bientôt donc ! Ne vous éloignez pas.. Les prochaines étapes vont arriver très vite…

Ludo

Ps : je ne comptais pas faire aussi long mais quand j’écoute de la bonne musique qui m’inspire (https://youtube.com/playlist?list=OLAK5uy_nIqLODSXNSHk8qPyp5Auj5WWSlWSXBXXk), j’ai parfois du mal à m’arrêter.. 😊.

2 commentaires sur “La fin d’un beau périple… Bienvenue à Maria

  1. Coucou Ludo !!

    Merci pour ce grand message où l’on ressent bien le plaisir d’achèvement de l’oeuvre et je suis très heureux pour toi !!! Hate de m’y plonger !!

    …. et j’aime bcp Sia aussi !!!

    Gros bisous à toi et chez toi !! Piou

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

    1. Salut mon petit Piou,

      Merci pour ce message. En effet, comme tu peux l’imaginer, je suis heureux d’avoir été au bout du projet et j’ai hâte de te faire découvrir mon roman ainsi qu’à tous ceux qui me suivent depuis quelques années.
      J’écoute toujours de la musique quand j’écris, cela m’aide beaucoup à me plonger dans une ambiance. Ça ne m’étonne pas que tu aimes Sia, tu as toujours de bons goûts.
      Gros bisous à toi aussi ! Ludo

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s